Regarder les nuages : pour une histoire de l’art du paysage

Exposition | 21 décembre 2019 – 22 Mars 2020 | Cambrai, Musée des Beaux-Arts (prolongation jusqu’au 28 juin)

Image de la fugacité et de l’immatérialité, le nuage est une composante indissociable du paysage. Sa représentation traverse l’histoire de la peinture, de l’Antiquité à nos jours, évoluant selon les avancées scientifiques et les changements de la société. Simple motif décoratif dans l’Antiquité ou lieu de la divinité et du sacré au Moyen-Âge, le nuage accède progressivement au réel à partir de la Renaissance pour devenir sujet à part entière au XIXème siècle. Alors que le paysage, désormais libéré des codes et des conventions symboliques, accède à son autonomisation, les théories météorologiques trouvent une large diffusion, en particulier auprès des artistes.

Les peintres offrent alors au nuage une place importante dans leur composition, oscillant entre observation attentive du monde et expérience sensible de l’artiste, entre savoir et rêve.

En collaboration avec le Laboratoire d’Optique Atmosphérique de l’Université de Lille, le musée des beaux-arts de Cambrai organise de décembre 2019 à mars 2020, un accrochage spécifique sur cette thématique du nuage dans la peinture du XVIIème siècle au XXème siècle. Loin d’être exhaustif, l’accrochage puise parmi les œuvres conservées en réserve offrant l’occasion d’une relecture nouvelle de celles-ci et d’une présentation inédite au public.

Légende : Jacques Emile Blanche, Londres, Tower Bridge, vers 1920, huile sur toile, don de l’artiste en 1932, Cambrai, musée des beaux-arts, inv. P 192


Cambrai. Musée des Beaux-Arts
15 rue de l’Epée – 59400 Cambrai
03 27 82 27 90 – www.villedecambrai.fr

Ouvert du mercredi au dimanche : 10h-12h / 14h-18h
Fermé le lundi
Ouvert mardi pour les groupes sur réservation