Instants suspendus : regards sur la nature morte

Exposition – parcours | du 15 juin au 15 décembre 2021 | La Fère, Musée Jeanne d’Aboville , Saint-Quentin, Musée Antoine Lécuyer & Musée des Papillons

L’exposition Instants suspendus va mettre en valeur l’art de la nature morte, un genre millénaire qui connaît un véritable regain à la Renaissance où il incarne l’apogée de la représentation exacte. Cette volonté de précision, qu’on pourrait dire scientifique, est l’occasion pour les musées de Saint-Quentin et La Fère d’aborder le sujet autrement, à travers le prisme de l’identification des espèces présentes dans les œuvres. Tour à tour porteuses de significations symboliques ou témoins des échanges internationaux qui se développent alors, le genre de la nature morte sera abordé par chaque musée sous un angle différent visant à offrir une approche complémentaire.

Regards croisés entre arts et sciences avec les collections de 3 musées de l’Aisne !

Des prêts d’œuvres et de collections naturalistes (insectes, herbiers) ont été opérés entre les structures, offrant ainsi un parcours sur 3 lieux et 3 thèmes pour découvrir les natures mortes sous des angles variés, où l’accent a été mis notamment sur la détermination des espèces botaniques et animales présentes :

Natures mortes d’hospitalité au Musée Jeanne d’Aboville de la Fère : quand nourriture et gibier s’invitent dans les œuvres.

Natures mortes de fleurs et bouquets au Musée des Beaux-Arts Antoine Lécuyer : représentation, style et symbolique

Les insectes dans les natures mortes au Musée des papillons : fidélité au sujet, symbolique ou dynamisation de l’œuvre ?


Un programme d’animation riche et varié a été conçu autour de cette thématique : ateliers, sorties, rencontres, conférences et cuisine ponctueront l’exposition jusqu’au 15 décembre 2021.